Hypnose thérapeutique ?

« L’hypnose thérapeutique n’est pas le fruit de la suggestion, mais celui de l’usage de l’imaginaire et de la mémoire »

Loin de l’hypnose de spectacle

L’hypnose thérapeutique et clinique dite aussi hypnothérapie n’a rien à voir avec l’hypnose de spectacle, ni avec l’hypnose utilisée pour les anesthésies dans les hôpitaux. L’hypnose de spectacle est pratiquée par un hypnotiseur, l’hypnose thérapeutique est pratiquée par un hypnothérapeute ou un hypnologue. Dans les spectacles d’hypnose, on vous fait croire que ces personnes soi-disant hypnotisées sont inconscientes et manipulables à merci. Sachez qu’il s’agit d’un show, il ne faut pas croire tout ce que vous voyez. Et non, le subconscient n’est pas manipulable. En outre, en hypnothérapie, il n’est ni question d’être inconscient (cela ne sert qu’aux anesthésies), ni de s’entendre imposer des choses, ou d’être manipulé par l’hypnologue. C’est vous-même qui menez la thérapie en conversant avec votre hypnothérapeute sous hypnose. Vous restez conscient des changements opérés, même si la conscience est modifiée, mise en retrait par l’inconscient.

L’hypnose étant un travail principalement de visualisation, la réussite des séances tient plus de la capacité à visualiser quelque chose les yeux fermés qu’à la réceptivité du patient. Les personnes plus kinesthésiques (plus sensibles au toucher qu’aux images) travailleront d’avantages avec leurs sensations corporelles qu’avec leur imaginaire.


ondes cérébrales hypnoseAlors, c’est comment être en hypnose?

L’hypnose c’est être déconnecté et en même temps hyper focalisé. Tout ce qui n’est pas au centre de l’attention tend à disparaître. En langage médical on dit « dissocié ». Comme quand on est dans la lune ou qu’on conduit sans se souvenir du chemin, ou encore comme quand on est plongé dans un livre ou un film et qu’on en oublie presque le monde qui nous entoure. Cette déconnection s’opère en utilisant conjointement la concentration, la mémoire et l’imaginaire. Dans cet état, on change la perception de soi et on permet au système nerveux autonome de reprendre le pouvoir de nos émotions.

L’hypnose, n’est pas un état de sommeil, d’inconscience ou de relaxation. Au contraire, tout comme la méditation, c’est un état d’éveil intense, de surconcentration. La sur-focalisation permet à des fonctions du cerveau habituellement inactives de s’éveiller grâce à l’action de la mémoire et de l’imaginaire. Sous hypnose, le cerveau vogue sur des ondes cérébrales appelées Théta (alors que l’éveil correspond aux ondes Béta) . Ces ondes Théta sont propices à l’apprentissage, à la créativité et à la résolution de problèmes. Une fois l’accès à notre univers intérieur facilité, notre imaginaire va alors nous permettre de transformer d’anciennes associations d’idées crées par le subconscient. Hypnose conversationnelle


De la réalité à l’hypnose

L’hypnothérapie se base sur le principe scientifique que le cerveau ne sais pas faire la différence entre le rêve (l’imaginaire) et la réalité. Hypnose conversationnelle

fiction hypnosePar exemple, lorsque vous regardez un film d’action, vous vous projetez sans vous en rendre compte dans l’action. Vous êtes inconsciemment absorbé.L’adrénaline monte et votre cœur bat plus fort. Pourtant, il ne s’agit pas de votre histoire, mais bien d’une simple projection imaginaire involontaire. Le corps réagit à l’imaginaire comme si l’histoire était réelle.

De ce fait, le cerveau ne fait pas non plus de différence entre ce qui est vécu durant une séance d’hypnose dans votre imaginaire, et ce qui est vécu dans la réalité. L’hypnothérapie est en quelque sorte un travail de visualisation mentale opéré dans une concentration intense en lien avec les émotions corporelles et guidé par un professionnel de l’hypnose clinique et thérapeutique. En conséquence, une fois revenu dans la réalité, pour le mental, c’est comme si la situation avait déjà été vécue. Une fois les émotions soulagées via le cerveau limbique sous hypnose, le point de vue adopté durant la séance se répercute dans la réalité sur toutes les fonctions psychocorporelles après la thérapie.


Rescénariser

Vous avez probablement déjà observé que ce ne sont pas les faits difficiles que nous vivons qui créent des blocages ou des traumas, c’est la manière de les ressentir. Deux personnes peuvent endurer les mêmes difficultés pour un impact respectif tout à fait différent. Ce qui bloque, ce n’est pas la compréhension de nos troubles mais bien les émotions qui y sont cristallisées. Raison pour laquelle nous pouvons rester bloqué dans une situation que nous avons pourtant bien comprise ou amplement travaillé dans une psychothérapie classique. L’hypnose va précisément au cœur des émotions. Elle a pour but de désensibiliser les douleurs physiques et psychiques en reprenant le contrôle du système nerveux autonome.


En deux mots

Proche d’un rêve éveillé accompagné, une bonne séance d’hypnose est une réelle collaboration participative entre un hypnologue respectueux des besoins de son patient qui est conscient que c’est lui qui a le contrôle et donc les pleins pouvoirs sur sa guérison. Hypnose conversationnelle. Consultations en hypnose. Hypnose conversationnelle


D’un point de vue plus scientifique

hypnose IRM« L’activité du cerveau durant l’hypnose est modifiée. Cette surfocalisation permet de nouvelles connections. Sur imagerie IRM, on peut observer 3 changements :

  • Selon les chercheurs de l’université de Stanford, on note une diminution de l’interaction entre le cortex préfrontal et le circuit de mode par défaut. Cette diminution de connectivité représente le décalage entre les actions et la prise de conscience des actions. Quand vous êtes vraiment engagé dans quelque chose, vous ne pensez pas vraiment que vous le faites. Au cours de l’hypnose, cette dissociation entre l’action et la réflexion permet de se livrer à des activités suggérées sans consacrer de ressources mentales à être conscient de le faire.
  • Une diminution de l’activité a été constatée dans la région dorsale cingulaire antérieure. Cette zone sélectionne les stimuli pertinents sur lesquels porter l’attention. Dans l’hypnose, vous êtes tellement absorbé que vous ne vous souciez de rien d’autre, expliquent les chercheurs
  • Une augmentation de la connectivité entre deux régions est aussi constatée : le cortex préfrontal dorso-latéral et l’insula. Il s’agit d’une connexion corps-esprit qui aide le cerveau à déterminer et contrôler ce qui se passe dans le corps. Raison pour laquelle l’hypnose se montre efficace dans la réduction de la douleur chronique, la douleur de l’accouchement et d’autres procédures médicales. Mais également dans le traitement de la dépendance au tabac et le syndrome de stress post-traumatique ; le soulagement de l’anxiété ou de phobies.. » (source psychomédia.qc.ca). Hypnose conversationnelle

Deux principales techniques d’hypnose utilisées chez Hypnosia

Pour des raisons de haute efficacité, nous employons principalement l’hypnose PTR conversationnelle (Psychothérapie du Trauma Réassociative).

L’hypnose Ericksonienne, inventée dans les années 50 par Milton Erickson. Erickson fut le premier psychiatre américain à démontrer que l’inconscient est capable de répondre de façon parfaitement adaptée à n’importe quel problème auquel il est confronté. C’est une hypnose participative, respectueuse des choix du patient. Elle se base principalement sur des propositions de métaphores. Le patient choisi lui-même ses propres solutions durant la transe. On peut dire que l’hypnose Ericksonienne s’attache plus, de manière créative et métaphorique, à la solution à un problème qu’à la recherche de sa source.

A l’inverse, l’hypnose PTR conversationnelle soigne d’abord la source et propose des solutions ensuite. Un dialogue continu est instauré pendant la transe permettant de ne jamais s’éloigner des besoins réels du patient qui communique en permanence ses images et son ressenti à l’hypnologue.

L’hypnose PTR conversationnelle thérapeutique remonte à la source des émotions et des croyances limitatives afin de s’en débarrasser définitivement. Ainsi, nous somme convaincus que le bien-être sur le long terme, passe par le défrichage total de toutes les sources d’un même problème.

L’hypnose classique, c’est l’hypnose que vous voyez dans les spectacles et autres animations de rue. Elle est dirigiste et donne les pleins pouvoirs à l’hypnotiseur. Ce type d’hypnose n’est plus utilisé en thérapie depuis longtemps. Vous n’entendrez donc jamais en thérapie des formules du type « dormez, je le veux ».

Prendre Rendez-Vous en Ligne         Prendre Rendez-Vous par le Secrétariat

Logo-Hypnosia.

12 commentaires sur “Hypnose thérapeutique ?

  1. Bjr,
    je suis une personne assez angoissée, impulsive,… Depuis que je suis devenue maman, j’aimerai pouvoir changer certains aspects de mon caractère. Serait-il possible? En combien de séances? Je suis assez ouverte en ce qui concerne toutes les médecines alternatives.

    L’hypnose dure-t-elle dans le tps?
    Merci

    1. Bonjour,
      L’hypnose ne peut malheureusement pas changer un caractère. Mais si vos angoisses ont une source, on peut les trouver en hypnothérapie et les apaiser de sorte que vous soyez plus sereine. On ne peut pas définir un nombre de séances. L’hypnothérapie s’inscrit dans les thérapies brèves ce qui veut dire qu’on dépasse très rarement les 10 séances mais on ne peut pas non plus tout solutionner en deux séances. Chaque personne, chaque vécu est unique.

  2. Bonjour, depuis maintenant quelques années je souffre de différentes phobies (j’ai 58 ans). Avec l’aide d’un thérapeute j’ai réussi à en surmonter quelques une tel que rouler en voiture et m’engager dans les tunnels complètement embouteillés, prendre l’ascenseur. Par contre prendre l’avion et autres j’ai une crise de panique, d’angoisse et peur de mourir
    Pensez vous que l’hypnose sera la solution pour moi? Combien de séances seront nécessaires pour que je m’apercoive du changement. Merci beaucoup pour votre aide
    Marie José Veloso

    1. Bonjour,
      A ma connaissance, l’hypnothérapie est la solution la plus efficace contre les phobies. Les phobies sont des peurs irrationnelles le plus souvent crées par l’inconscient pour vous protéger d’un risque qui n’est pas conscient, pas rationnel et dont la source est donc « inconsciente ». L’hypnose permet de retrouver sa source et d’apaiser la phobie, voir de la faire disparaître. Il faudra probablement plusieurs séances pour venir à bout de toutes les phobies mais vous observerez déjà une évolution après votre première séance.

  3. bonjour j’ai 16 ans et je souffre d’hyperhydrose des main je n’en peux plus j’ai meme fait loperation mais sans succès
    pensez vous que grace a l’hypnose je pourrais enfin arrêter de transpirer des main et enfin être quelqu’un de normal avoir les main seche serait la plus belle chose de ma vie sans exagération 🙂

  4. Bonjour, mon mari a eu un avc, pas de trouble physique mais trouble de la parole ne trouve pas les mots, est il possible de l’aider par l’hypnose

    1. Bonjour,
      Il faudrait pour cela que vous puissiez demander à votre médecin si ces troubles de la parole sont d’origine physiologiques ou si cela découle plutôt d’un état de choc. L’hypnose travail sur tout ce qui est mental mais n’a pas de prise sur ce qui est purement structurel. Si l’avc a endommagé les zones du cerveau qui traitent la parole, l’hypnose ne pourra pas vous aider. En revanche, si son cerveau est inchangé, il a de bonnes chances de pourvoir améliorer la situation avec l’hypnose.

  5. Bonsoir,

    Malgré,les cours de ndls que ça soit au boulot ou en cours du soir, je n’arrive pas à parler le ndls
    Pourriez vous me dire si c’est possible d’avoir des séances pour assimilés la langue.
    Combien de séance me faudrait il? Et le prix
    Merci

    1. Bonjour,
      Hypnosia fait de l’hypnose thérapeutique, pas de l’hypnose pour l’apprentissage des langues. Je vous suggère de vous adresser à un organisme qui fait de l’hypnose pour les langues. Merci.

  6. Bonjour depuis 2 ans j’ai commencé à serrer les mâchoires quand je dors ce qui m’occasionne maux de tête de machoire et de dent ,maintenant je porte un plaque pour mes dents mais je trouve cela tellement inconfortable et je me demande si il serait possible par hypnose de me débarrasser de cette très mauvaise habitude ? si oui en combien de séances ? merci beaucoup

    1. Bonjour,
      A priori il pourrait s’agir d’une forme de trouble nerveux et/ou psychosomatique. Dans ce cas, oui l’hypnose peut vous aider. Il faut compter en moyenne 3 séances et fonction de la (ou des ) racine (s) du problème.

Posez votre question

Poser votre question ci-dessous sur “Hypnose thérapeutique ?”. Nous y répondrons dès que possible.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.